homo sapiens en groupe de plus de 150 devient-il con ?

Accueil Forums FORUM – psychiatrie-RA homo sapiens en groupe de plus de 150 devient-il con ?

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Bestrab, il y a 11 mois et 2 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #167

    Bestrab
    Participant

    Lu sur le dernier n° de « La recherche » : « homo sapiens, 20 milliards de neurones pour 150 amis ».
    Notre cerveau hypercorticalisé, avec un néocortex d’une très grande densité cellulaire, est un défi à l’évolution par sa consommation énergétique, par sa vulnérabilité, mais il permet par sa complexité d’entretenir jusqu’à 150 relations sociales stables, c’est le « nombre de Dunbar », du nom de celui qui a fait cette projection chez l’homme à partir d’une corrélation entre volume cérébral et nombre de relations sociales observées chez les primates. 150 c’est beaucoup mais que se passe-t-il quand on est plus nombreux ? La richesse de cette addition des cerveaux disparait pour une uniformisation qui se fait toujours me semble-t-il par le bas, or comme plus petit dénominateur commun je ne vois que la bêtise, celle qui est au fond de chacun de nous quand on croit tout comprendre faute d’accepter de ne rien comprendre ? En disant cela, est-ce que je me place en « intellectuel au-dessus des autres » ou dans un essai en ces temps troublés, de « penser » malgré tout les questions de l’agrégation (voire de la grégarisation) et de la représentation, dans un monde de globalisation et d’inégalités jamais vues ? Quand il n’y a plus d’hommes providentiels sinon des dictateurs, pardon des « hommes forts », il faudrait peut-être se rappeler la force du groupe à taille humaine, de l’équipe… resterait encore la question du leadership ?

    Au GPLR on est moins de 150, tout va bien !

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.